Maison de Saint-Maurice puis de Roanne (1020-1272)

de Roanne ou Roannez ancien : de... au lion de... sur un sceau in P. GRAS Armorial du Forez


C'est à la fin du Xe siècle que l'on trouve mention des seigneurs de Saint-Maurice, mais les documents dans lesquels ils sont cités n'en parlent pas avec assez de précison pour qu'il soit possible d'établir leur généalogie. Les premières certitudes datent du début du XIe siècle avec Bérard, qui achète le château et la seigneurie de Roanne au dernier comte de la première race. Outre les château et seigneurie de Saint-Maurice, cette nouvelle maison possède donc au XIe siècle tout ou partie des seigneuries de Saint-Haon-le-Châtel, La Mothe, Mably, Boisy et Villerest.

  1. 1020 - Bérard, haut conseiller du comte du Forez, seigneur des châteaux de Roanne et du Crozet, des terres de Cordelle et de Vernay, de la maison noble de Montchotard (Beaulieu). Est mentionné en 1020 parmi les fondateurs du prieuré de Tenant. Epouse Rothulphe, soeur d'Artaud III, comte de Forez. Mort avant 1085. Ils eût trois frères, Théodard, Durant et Guy, qui suivent :
    1. 1030 - Théodard, seigneur de Saint-Maurice, connu par une charte de l'an 1030 environ, par laquelle son frère Durand, avec son approbation, fait donnation de terres appartenant à la seigneurie.
    2. 1030 - Durant, doyen de l'église métropolitaine de Lyon, seigneur du château de Saint-Maurice. Donne à l'abbaye de Savigny, deux pêcheries appelées Marrels et Arpans, situées au bas du château de Saint-Maurice.
    3. Guy, qui de sa femme Adiaz a plusieurs enfants, dont Dalmace et Guillaume de Roanne.  

La Famille de Roanne apparaît puissante au milieu du XIe siècle parmi les premiers bienfaiteurs des monastères de Macigny et de Parray. L'obscurité qui enveloppe son histoire ne se dissipe que vers la fin du XIIe siècle ou l'on trouve trois seigneuries distinctes de Roanne, de Roanne-Saint-Maurice et de Saint-Haon, toutes vassales du Comte de Forez et de Lyon :

  1. Roanne :
    1. 1193 - Arthaud II de Roannais, vend au prix de mille sols, à l'église de Lyon, sa terre de Roannais, c'est à dire Villemontais, Lentigny et Bully. Ses descendants conservent le château et ce qui reste d'une seigneurie très morcellée jusqu'en 1272 dont :
    2. 1239 - Guyon, connu pour un échange avec Guy IV de Forez entre sa seigneurie de Champs, près de Montbrison, avec la moitié indivise du château de Saint-Haon. L'autre moitié étant alors tenue par les Saint-Haon, branche cadette de Roanne.
    3. 1272 - Alice de Roanne, dernière héritière, ayant épousé Guyot de La Perrière en 1266, la terre de Roannais passe à cette grande famille nivernaise.
    4. 1273 - Le fils de sa soeur Béatrice de Roanne, Guichard de Montagny, vend ses terres en roannais à Guy IV, comte de Forez.
  2. Saint-Maurice :
    1. 1220 - Chatard de Roanne-Saint-Maurice, mentionné dans une charte de l'abbaye de Savigny. En principe vassal du comte de Forez, c'est pourtant aux sires de Beaujeu qu'il avoue en 1205 et 1216 à chaque reprise des hostilités entre les deux rivaux. Lorsqu'il meurt (1220) en laissant deux fils qui suivent, c'est au comte Guy IV que sa veuve Guillème avoue son douaire.
    2. 1221 - Hugues, échange le château de Saint-Maurice et ses dépendances entre les trois rivières de Loire, Renaison et Izable à Guy IV, comte de Forez, contre le château et mandement de Bussy.
    3. 1243 - Godeffroy, chevalier de Saint-Maurice, frère du précédant, rétrocède définitivement au comte de Forez la seigneurie de Bussy et ses droits sur Roanne moyennant quatre cent livres tournois, la moitié du château de Marclop, pour en jouir sa vie durant, et l'autre moitié en toute propriété pour servir de douaire à sa femme Alix de Roanne.
  3. Saint-Haon :
    1. 1180 - Artaud, cadet de la maison de Roanne auteur de la seconde maison de Saint-Haon, à l'extinction de la première, elle même issue de Roanne, qui s'éteindra partiellement ruinée en 1323 par les acquisitions éparses de Guy IV de Forez. Son territoire devient co-seigneurie indivise entre ses deux fils Artaud et Guillaume qui suit.
    2. 1270 - Guillaume, seigneur de Saint-Haon, lorsque le Comte du Forez accorde aux habitants de la ville une chartre de franchises et de privilèges. De son mariage avec Bonne de Lusignan nait une fille qui suit.
    3. 1323 - Alice épouse Guy III de La Perrière.

Ainsi vers1266, Le Roannais est démembrée en de nombreux fiefs dont deux maisons se partagent la suzeraineté :

  1. Maison de la Perrière (jusqu'en 1346)
  2. Maison des Comtes du Forez (jusqu'en 1515)


Sources : BGR, Combe, Prajoux