Maison de Charsala


écartelé d'or et d'azur - BGR n° 778

Probablement issue de familiers ou de fidèles des seigneurs de Beaujeu, Les Charsala, dont le surnom pittoresque signifie "chair salée", furent installés au mandement de Néronde quand Guichard III de Beaujeu eut obtenu, avant 1137, l'hommage du château par Guillaume "Crassus".

Le lignage provigna plusieurs branches, encore eu nombre de quatre après 1250, à St-Priest-La-Roche et Saint-Just-la-Pendue, à Cordelle et à Chérier. Elles s'éteignirent au cours du XIVe siècle sauf celle de Saint-Just, qui après substitution de nom de race, se poursuivit dans les Sainte-Colombe.

Catherine Charsala de Saint-Priest, dernière de la branche aînée, épousa Guillard Charsala de Sainte-Colombe.

Leur fils, Jocerand de Charsala de Sainte-Colombe, fut donc seigneur de Sainte-Colombe et de Saint-Priest.

Son fils aîné, Jean de Charsala, hérita du nom et des biens de la branche aînée : le fief de Saint-Priest-la-Roche mais conserva le lambel des Sainte-Colombe.  


Sources : BGR 778, Perroy p.205