Armoiries du Roannais


Le Roannais n'a pas d'armoiries. Le blason représenté est celui des La Mure, famille du Dauphiné, possessionnée dans le Forez et le Roannais. Il demeure de nos jours dans les armoiries de Saint-Jean-Saint-Maurice-sur-Loire.

Le blason de Roanne moderne est : d'azur à un croissant d'argent surmonté de la Légion d'Honneur du même.

La ville de Roanne fut décorée de la Croix de la Légion d'honneur le 8 mai 1864 par Napoléon III pour sa défense contre les autrichiens le 27 mars 1814. Cette distinction fut obtenue sur la demande de son ministre de l'intérieur Victor Fialin, comte de Persigny, natif de Saint-Germain-Lespinasse, fondateur de la Société historique et archéologique "La Diana".

On peut voir dans le croissant la persistance d'une symbolique celte hérité des Ségusiaves. L'azur du champ n'évoque cependant en aucun cas l'antique Rodumna. En effet les romains semblaient mépriser cette couleur à tel point que les langues vivantes d'héritage greco-latin ont du emprunter le "blau" germanique ou le "lazward" arabe latinisé au retour des croisades en un "azurium" devenu azur pour désigner cette couleur.


La seconde maison de Roanne portait d'... au lion de..., sur un sceau in P. GRAS Armorial du Forez.

Reproduit ici en bichromie "d'argent au lion de sable", l'émail du lion des seigneurs de Roanne pourrait tout aussi bien être de gueules, la couleur rouge étant l' apanage des guerriers et le noire plutôt destinée au peuple. Ce n'est sans doute pas un hasard si "d'argent au lion de gueules" est le blason de la ville de Saint-Haon-le-châtel, dont la seigneurie fut tenue des origines à 1325 par deux branches cadettes de la maison de Roanne.


Sources : Combe, JMF