Généalogie des vicomtes de Mâcon

Les vicomtes de Mâcon apparaissent au Xe siècle. Véritablement vice-comtes, leur fonction, non héréditaire est une délégation permanente du pouvoir comtal. Leur autorité s'exerce sur tout le comté, dont le territoire est distendu et donc d'un contrôle sans doute malaisé. Auguste Bernard dénombre ces vicomtes comme suit :

  1. av 923 - Etienne,

  2. 936 -

  3. 943 - Mayol

  4. 948 - Gauthier,

  5. 950 - Albéric

  6. 958 - Hugues Le Blanc

  7. 964 - Nordoin,

  8. 964 - Gauthier,

  9. av 1037 - Artaud Le Blanc,

  10. 1037 - Artchimbault Le Blanc

Entre 964 et 1030, le comté de Mâcon est de fait, séparé en deux par les véléités d'indépendance de la maison vassale de Beaujeu. La nécessité d'un pouvoir ferme se fait donc sentir dans la partie occidentale du comté. La charge de Vicomte de Mâcon est inféodée à la maison des Le Blanc, établie sur la rive droite de la Loire, et devient héréditaire à partir de 1037.


Sources : Bernard, Perche CLC